- La sainteté est de ce monde, n’est-ce pas mon père ?
- Oui, ma mère, grâce à votre joie et votre espérance !