Bienvenue sur le site de l'Abbaye du Rivet



Le mot de Mère Abbesse

En ce mois d’octobre, nous avons la semaine de prière pour la mission. Et en fait, cette année, il s’agit d’un mois missionnaire extraordinaire. Il s’agit et je cite le Pape François : « de susciter une plus grande prise de conscience de la missio ad gentes et de reprendre avec un nouvel élan la transformation missionnaire de la vie et de la pastorale ». Il faut, et je cite à nouveau le Pape « que les fidèles aient vraiment à cœur l’annonce de l’Evangile et la conversion de leur communauté en une réalité missionnaire et évangélisatrice ; afin que s’accroisse l’amour pour la mission, qui «est une passion pour Jésus mais, en même temps, une passion pour son peuple».
Quelle belle intention de prière nous avons pour ce mois. Mais comment ensuite allons-nous concrétiser, là où nous sommes, cet engagement pour la mission afin qu’il dure dans le temps ? Je crois que François nous donne des clés. Tout commence par chacun de nous avec l’annonce de l’Evangile là où nous sommes et avec les moyens – petits ou grands – que nous avons. Que ce soit en famille, entre amis, entre collègues… nous avons à annoncer l’Evangile avec nos mots et surtout notre manière d’être. Témoigner que la joie nous habite parce que, la Parole, le Verbe, le Fils de Dieu est venu dans notre monde et qu’il habite chacun. Témoigner que partager cette joie est un moteur dans nos vies et que cela nous propulse bien plus loin que nous aurions pu l’imaginer. Et rayonner parce que nous vivons de cette joie qui nous relie à Jésus Christ.
Et puis, se convertir déjà chacun personnellement pour provoquer une conversion de la communauté en une réalité missionnaire. Oui, chacun peut témoigner mais une communauté paroissiale, un mouvement peut témoigner en tant que tel et s’engager pour crier que la passion pour Jésus Christ est notre vie et que la passion pour Jésus nous provoque à aller vers l’autre, vers les autres. Nous sommes solidaires dans notre vie chrétienne. Alors ne soyons pas aveugles, ni sourds, ni muets face à cet appel pour la mission.

Mère Marie Christine


(C) 2008 - Tous droits réservés

Imprimer cette page