Bienvenue sur le site de l'Abbaye du Rivet



Le mot de Mère Abbesse

L’été avance, et le mois d’août, s’il offre encore le temps des vacances, nous offre aussi de nombreuses fêtes, solennités qui nous permettent de venir enrichir notre foi. C'est la grâce que nous offre la liturgie.
Une des solennités centrales est, bien sûr, celle de l'Assomption qui voit Marie s’élever dans la plénitude de la vie. Marie, la mère de tous les vivants, qui entre au-delà des cieux, qui pénètre dans la joie éternelle. Pour nous, cisterciennes, il est une grande fête : celle de Saint Bernard qui fut un fils privilégié de Marie. Chantre de Notre-Dame, ses sermons sur la Vierge Marie exaltent la fille bien-aimée du Père. Autour de ces deux solennités, il y a la lumineuse Fête de la transfiguration. Le Christ sur la montagne se révèle sous un aspect différent à ses disciples, il est déjà dans la gloire de la résurrection. Nous avons la fête de plusieurs martyrs, celle de saint Laurent qui fut diacre, celle de Maximilien Kolbe qui offrit sa vie dans un camp de concentration pour un père de famille qui était condamné à mourir de faim, celle de sainte Thérèse Bénédicte de la Croix victime de la persécution nazie, victime de la Shoah, de la haine de ces hommes qui ne sont si peu dignes d’être nommés ainsi. La passion de saint Jean-Baptiste nous rappelle que le précurseur, dès le sein de sa mère, est entré dans le dessein de Dieu.
Toutes ces fêtes nous rappellent que le Christ a donné sa vie pour nous et qu'il nous invite chaque jour à donner notre vie pour lui, pour les hommes nos frères. Avancer sur ce chemin de la vie, c'est marcher sur les pas du Christ. Ce chemin ne conduit pas forcément au martyre, mais il nous demande de nous quitter nous même pour voir au-delà, pour rejoindre tous les hommes qu'ils soient bons qu'ils soient méchants, qu’ils soient victimes ou qu’ils soient bourreaux.
Cette grâce de l’amour inconditionnel, nous la possédons parce que le Christ est mort pour nous, est ressuscité pour nous et nous ouvre le chemin de la vie éternelle. Oui, la liturgie est une véritable catéchèse qui nous permet de nous engager joyeusement et librement. Puissions-nous nous laisser prendre au jeu de la grâce, de la grâce du don.

Mère Marie Christine


(C) 2008 - Tous droits réservés

Imprimer cette page