Bienvenue sur le site de l'Abbaye du Rivet



Le mot de Mère Abbesse

Chers amis et amies,
Nous le savons tous, le confinement va se prolonger… et sûrement plus que 15 jours encore. Ce temps d’épreuve mondiale n’est pas terminé. Et pourtant, depuis des jours et des jours chante en moi une chanson de Guy Béart que je chantais avec ma guitare dans ma jeunesse : « C’est l’espérance folle »…
« C’est l’espérance folle
Qui nous console
De tomber du nid
Et qui demain prépare
Pour nos guitares
D’autres harmonies »
Oui, elle est sans doute folle cette espérance à vivre, aujourd’hui, dans ce quotidien marqué par l’épreuve ; mais tout ce que nous voyons de beau depuis que cette pandémie fait son œuvre ne peut que nous tourner vers demain avec l’attente d’un nouveau monde, un monde plus humain, plus relationnel, plus fraternel, un monde où l’homme, la vie sont au centre. « Voici que je fais toutes choses nouvelles » dit le Seigneur et soyons certains qu’il agit, là, en ce moment au cœur de notre détresse.
C’est bien de ce désir de vivre que témoignent tous les soignants qui se dépensent sans compter, qui donnent leur vie et c’est bien d’un amour de leurs frères, les hommes. Et pourtant, ils risquent eux-mêmes d’être atteints… et la peur peut les habiter.
Comment serait-il possible de rester insensibles à ce rendez-vous du 20 h 00 où beaucoup sont à leur fenêtre pour remercier, pour rendre hommage, pour dire leur reconnaissance et pour soutenir ?
Comment rester insensible lorsque les cloches de France ce 25 mars, solennité de l’Annonciation, vont se faire entendre pour dire que notre humanité est unie, soudée et pour dire encore et encore ce merci à tous ceux qui se battent ?
Comment ne pas louer cette générosité qui se manifeste pour appeler au téléphone les plus isolés, pour faire les courses de ceux et celles qui ne peuvent sortir, pour s’entraider… car nous avons tous besoin des autres.
Ce que nous vivons peut nous rendre meilleurs, plus proches, plus frères. Oui, pour demain se préparent d’autres harmonies qui nous diront que c’est beau la vie !
Notre communauté porte tout cela dans la prière et l’espérance, cette espérance folle qui est à partager.

Mère Marie Christine


(C) 2008 - Tous droits réservés

Imprimer cette page