Un texte pour prier

Paul Claudel
MARIE


Je suis à ses pieds et je prie.
Mais elle, on ne peut pas dire qu’elle me regarde ou qu’elle m’écoute.
Elle réfléchit.
Comme on dit qu’une eau calme réfléchit.
Celui qui m’écoute est cet enfant qu’elle tient dans son bras.
Lui a son oreille qui est tournée vers mon côté.
Son cœur bat…
Et la preuve qu’il bat est cette longue main de la mère
Qui s’est allongée dessus et qui l’écoute.
Elle l’écoute m’écouter

Un texte pour prier pour le mois d'août




(C) 2008 - Tous droits réservés

Imprimer cette page