Vous êtes ici: Page d'accueil


Le mot de Mère Abbesse


Avril, et nous entrons dans la Semaine Sainte, cette grande semaine qui nous introduit dans la Pâque du Christ. Durant tout le temps du carême, nous avons progressé au rythme de la liturgie, une liturgie riche et profonde. Tout ce parcours de quarante jours nous conduit donc à vivre le Triduum pascal avec la commémoration de la Cène, puis le chemin de Croix jusqu’au Golgotha, la mort de Jésus et ce grand silence du Samedi Saint, durant lequel une femme a veillé, attendant dans l’espérance et la foi, la résurrection de son Fils.
Cette femme, Marie, n’a pas veillé en vain. Le grand cri de la Résurrection s’est fait entendre dans l’histoire des hommes. Le cri de la victoire sur la mort, sur le mal, sur le Diviseur. Satan est vaincu, la victoire du Christ est entière, elle est pleine, elle est certaine. Et elle devient notre force pour le quotidien de nos vies. Oui, Christ est ressuscité. Il est vraiment ressuscité et il l’est pour l’éternité. Nous pouvons chanter l’alléluia de la victoire et le chanter inlassablement durant les cinquante jours que nous offre le temps pascal. Cinquante jours de joie après les jours de deuil. Le temps de la tristesse est terminé, c’est le temps de la joie. « Ma joie, Christ est ressuscité » disait Saint Séraphim de Sarov. C’est la Pâque du Christ !
Alors, n’ayons pas peur de témoigner de cette joie profonde qui nous habite, de cette certitude. Transmettons-nous cette bonne nouvelle de la Résurrection de Celui que nous aimons. Les ténèbres de la mort ont été repoussées, Christ est la lumière éblouissante de la vie de tout homme.

Mère Marie Christine