Vous êtes ici: Page d'accueil

Le mot de Mère Abbesse

Novembre... Dernier mois de l’année liturgique qui s’ouvre par la lumineuse solennité de la Toussaint, fête de tous ceux qui par leur vie ont témoigné du Christ. Ce témoignage a pris des couleurs diverses selon les personnalités de tous ceux et celles qui sont reconnus comme « saint » par l’Église, mais aussi de tous ceux et celles qui sont des « saints cachés ». Ce n’est pas parce qu’ils ne sont pas reconnus par l’Église qu’ils ne sont pas saints. Et tous et toutes, nous en avons connu de ces personnes qui sont allées au bout du don d’eux-mêmes, qui nous ont apporté leur aide sous une forme ou sous une autre nous permettant de rester debout, de vivre notre foi dans la charité et l’espérance. Leur foi mise en acte nous a éclairés et menés sur des sentiers de vie.
Ces multiples formes de sainteté, que reconnaît l’Église, sont les multiples facettes d’un joyau, d’un diamant. C’est une richesse incroyable et chacun peut se tourner vers l’un ou l’autre saint pour le prier, pour recevoir des grâces. Ils sont des intermédiaires tournés en permanence vers leur Sauveur, dans le Royaume où tous et toutes nous sommes conviés. Cette communion des saints, cette communion avec les saints est une richesse et une force. Et nous pouvons rendre grâces de vivre en communion avec le ciel.
Tous, nous sommes appelés à devenir saint, sainte. C’est le projet de Dieu sur nous et qu’importe l’âge que nous avons, c’est à tout moment que nous pouvons nous engager dans ce chemin de liberté intérieure. Que nous soyons ouvriers de la première ou de la dernière heure, la porte nous est ouverte. C’est en suivant le Christ que nous entrerons dans la lumière de la sainteté.

Mère Marie Christine