Vous êtes ici: Page d'accueil

Le mot de Mère Abbesse

Avril et c’est la grande joie de Pâques. Après les jours saints du Triduum – Jeudi Saint, Vendredi Saint et Samedi Saint – nous entrons dans le « Jour unique et saint, roi et Seigneur des jours, fête des fêtes, solennité des solennités » comme disent nos frères orientaux.
Les trois derniers jours du carême, de la Semaine Sainte, de la Grande Semaine nous font entrer au plus profond du mystère pascal.
Jeudi Saint et le lavement des pieds, Jésus se met aux pieds de ses disciples pour leur dispenser le plus grand amour, celui du don de sa vie pour eux, mais aussi pour tous les hommes. Jeudi Saint et le partage du corps livré et du sang versé. A l’heure du plus grand amour, Jésus nous donne le commandement nouveau : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ».
Vendredi Saint et la montée au calvaire. L’Heure est venue où Jésus passe de ce monde à son Père, l’Heure est venue où Jésus scelle une alliance avec son peuple.
Samedi Saint et le temps de l’attente. Une femme veille, Marie. Elle demeure dans la confiance, enracinée dans l’espérance, elle murmure : « Lève-toi, bien-aimé, montre-nous ton visage ».
Puis, c’est l’éclatement de la joie dans la nuit, l’éclatement de la lumière, celle du Christ ressuscité. C’est l’éclatement car déjà, dans la nuit, brillent les saintes lumières de Pâques. Et durant 50 jours, qui ne serons qu’un jour, nous chanterons l’alléluia et le cri de la Résurrection : « Alléluia, Christ est ressuscité ; alléluia, il est vraiment ressuscité ».
Que la joie de Pâques vous envahisse jusqu’au plus profond de votre être !

Mère Marie Christine