Vous êtes ici: Jeunes Interview du mois

« Elargis ton cœur ! »
Tu es invité au cœur d’une rencontre, d’une conversation où une sœur interroge une personne de passage à l’abbaye sur sa façon de vivre la foi, de témoigner de l’amour du Christ et de l’Eglise dans sa vie quotidienne.


Aujourd’hui, je rencontre Alix

Sœur Marie-Benoît : Bonjour Alix, peux-tu te présenter à nos jeunes internautes ?
Alix : Bonjour sœur Marie-Benoît et bonjour à vous, les jeunes internautes ! Je m’appelle Alix, j’ai 28 ans et j’habite en région parisienne. Je travaille dans un centre d’art contemporain, où je fais de l’inventaire et de la documentation sur des collections allant du XIXe siècle à nos jours. J’aime l’art, la nature et les grandes balades dans la campagne.

Sœur Marie-Benoît : L’amitié a-t-elle une place importante dans ta vie ? Peux-tu dire ce qu’est l’amitié ?
Alix : Je suis très proche de mes frère et sœurs, mais j’ai aussi un petit groupe d’amis qui occupe une place importante, complémentaire. Je sais que je peux trouver chez eux une écoute, partager mes joies, mes peines, mes doutes, chercher un conseil. Montaigne définit l’amitié comme une communion entre deux âmes. Les amis sont ceux avec lesquels on avance en vérité ; dans ce sens, l’amitié fait grandir. Il faut savoir la cultiver, car elle est précieuse.

Sœur Marie-Benoît : Y a-t-il un épisode dans l’Évangile que tu aimes ? Peux-tu nous en dire quelques mots ?
Alix : il y en a beaucoup que j’aime ; la Visitation est l’un de mes préférés. Dans cette rencontre entre les deux cousines, nous avons justement un exemple d’amitié et de rencontre authentiques. Remplie de l’Esprit Saint, Élisabeth sait reconnaître le Seigneur dans le petit enfant que porte Marie. Et celle-ci exulte de joie devant les bontés de Dieu, nous livrant au passage une très belle prière de louange. Cette exultation peut aussi être la nôtre : je pense qu’il est bon, notamment dans les moments difficiles, de se rappeler toutes les merveilles que Dieu fait pour nous. Il ne nous oublie jamais, alors avançons avec confiance !

Sœur Marie-Benoît : Qu’est-ce que tu vois de beau à l’œuvre dans l’Église ?
Alix :
L’Église traverse une crise douloureuse, mais malgré tout il y a de belles choses à l’œuvre. Notamment toutes les propositions à destination des jeunes, les formations pour approfondir la foi chrétienne, ou les grands rassemblements tels que les JMJ. Aux JMJ de Madrid et de Cracovie, j’ai été marquée par la joie, la facilité avec laquelle on rencontrait les gens, j’ai vraiment vécu l’universalité de l’Église. Ces propositions portent de beaux fruits ; j’ai l’impression qu’aujourd’hui notre génération a moins peur de témoigner de sa foi et en parle souvent librement, notamment au travail. Il y a un véritable élan missionnaire.

Sœur Marie-Benoît : Qu’est-ce que tu vois de beau à l’œuvre dans le monde ?
Alix : J’ai été impressionnée par toute l’entraide qui s’est mise en place pendant le confinement : les gens se sont organisés pour faire les courses pour leurs voisins fragiles, prendre des nouvelles de leurs proches, s’occuper des enfants des soignants… Plus généralement, de nombreuses initiatives existent pour prendre soin des délaissés : maraudes, visites aux malades, aux personnes âgées ou aux prisonniers.

Sœur Marie-Benoît : Qu’est-ce qui te paraît important de dire à des jeunes en recherche de sens ?
Alix : N’ayez pas peur de vous engager, selon vos dons et vos goûts, et de donner de votre temps : on reçoit tellement lorsqu’on donne !

Sœur Marie-Benoît : Quelle est ta recette du bonheur ?
Alix : Passer du temps en famille ou avec des amis, simplement autour d’un repas ou d’un verre. Et vivre le moment présent en me contentant de ce que j’ai !

Sœur Marie-Benoît : Quelle parole de sagesse ou autre, souhaites-tu partager à nos internautes ?
Alix : Je pense au titre de cet ouvrage du père Guy Gilbert, « Lutte et aime, là où tu es ». N’attendons pas d’être parfaits pour vivre et annoncer l’Évangile : nous avons des choses à accomplir là où nous sommes, avec nos petits moyens, parmi notre famille, nos collègues et nos amis !