Vous êtes ici: Jeunes Interview du mois

« Elargis ton cœur ! »
Tu es invité au cœur d’une rencontre, d’une conversation où une sœur interroge une personne de passage à l’abbaye sur sa façon de vivre la foi, de témoigner de l’amour du Christ et de l’Eglise dans sa vie quotidienne.


Aujourd’hui, je rencontre Sylvie


Sœur Marie-Benoît : Bonjour Sylvie, peux-tu te présenter à nos jeunes internautes ?

Sylvie : Bonjour ma Sœur, Bonjour chers amis internautes. Je m’appelle Sylvie, je suis éducatrice dans un IME (institut médico éducatif). Je m’occupe de jeunes qui ont des troubles du comportement avec des pathologies diverses. Je suis catholique et pratiquante. Dans ma paroisse des Landes, j’accompagne des adultes vers le baptême et/ou la confirmation. C’est une merveilleuse expérience humaine et spirituelle. Je suis ravie d’avoir pu accompagner une dame de 92 ans au sacrement de la confirmation, cela aura marqué ma vie de chrétienne. Je fréquente régulièrement l’Abbaye du Rivet où j’appartiens à 2 groupes, la lectio divina et les laïcs cisterciens. Quand j’avais 5 ans, je regardais tous les soirs le missel de mon arrière grand-mère. J’y voyais de belles photos d’anges et de la Vierge Marie. Je me mettais devant la fenêtre de ma chambre, agenouillée et les mains jointes, et dans mon cœur d’enfant j’espérais voir apparaître la Vierge Marie. Ah j’allais oublié, je suis tatie de 2 neveux et 1 nièce dont je suis la marraine !

Sœur Marie-Benoît : L’amitié a-t-elle une place importante dans ta vie ? Peux-tu dire ce qu’est l’amitié ?

Sylvie : Oui l’amitié a une place importante dans ma vie. Elle est même indispensable c’est une grande richesse. Pour moi, l’amitié est composée de tendresse, de respect, de patience, de discrétion, de bienveillance, de présence pour l’autre, d’esprit solidaire, de fraternité. Les amis nous réconfortent comme Dieu le fait pour nous. Les amis nous encouragent à avancer et à surmonter de dures épreuves comme Dieu le fait pour nous. Les amis nous font sourires et rire. Je pense aussi qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une multitude d’amis. Il suffit d’avoir peu d’amis mais les bons amis. Depuis peu, ma nouvelle amie est Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. Je la prie. Elle est tendresse et présente pour moi.

Sœur Marie-Benoît : Y a-t-il un épisode dans l’évangile que tu aimes ? Peux-tu nous en dire quelques mots ?

Sylvie : L’épisode que j’apprécie dans l’évangile c’est celui selon Saint Luc chapitre 1 verset 26 à 38. C’est le passage où l’ange Gabriel est envoyé par Dieu auprès d’une jeune fille appelée Marie. Marie a été choisie par Dieu. Quelle chance ! Nous aussi, nous pouvons être appelé par Dieu. Dans ce chapitre, Saint Luc témoigne aussi d’Élisabeth qui a enfanté alors qu’on la disait stérile. On observe plusieurs choses dans cette évangile. D’abord, c’est de là que la vie de Jésus commence. Sa maman Marie reçoit l’esprit Saint et 9 mois après Jésus naît. Elle sait déjà dans son cœur qu’il sera appelé Fils du Très Haut. Puis, ce chapitre nous démontre bien que rien n’est impossible à Dieu (Élisabeth a conçu un fils). Dieu est grand, il peut tout faire. Ce chapitre donne espoir. Il nous rappelle que nous devons prier : « Demandez et vous recevrez ». Il nous rappelle que le Seigneur est avec nous.

Sœur Marie-Benoît : Qu’est-ce que tu vois de beau à l’œuvre dans l’Église ?

Sylvie : Je vois plein de chrétiens bénévoles. Des femmes, des hommes qui se mobilisent pour servir leurs paroisses. Grâce à eux, les messes peuvent être animées, les églises fleuries. Tous ces bénévoles accompagnent des enfants aux catéchismes ou des adultes au catéchuménat. Ces personnes sont un bel exemple, un beau témoignage d’amour à Dieu car ils sont missionnaires. La formation aussi est à l’œuvre dans nos églises. Fraternité, ce mot résonne dans nos paroisses. Oui, notre Église est une famille. Je n’oublie pas nos prêtres, nos évêques, qui sont missionnaires, pasteurs pour témoigner de la Parole de Dieu. Notre Église est vivante.

Sœur Marie-Benoît : Qu’est-ce que tu vois de beau à l’œuvre dans le monde ?

Sylvie : Je me réjouis de voir tous ces missionnaires de Dieu à travers le monde. Ce mois d’octobre est d’ailleurs le mois missionnaire. Oui, les chrétiens bougent à travers le monde. Ils annoncent la bonne nouvelle de Dieu. Ils témoignent que Jésus est « le chemin, la vérité et la vie ». Ils s’ouvrent à la relation avec les autres dans un esprit de partage et de prières. A mes yeux, la plus belle œuvre en ce moment dans le monde vient du Pape François qui nous appelle à sauver la planète. Le Pape François a institué le 1er septembre : « Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la Création ».

Sœur Marie-Benoît : Qu’est-ce qui te paraît important de dire à des jeunes en recherche de sens ?

Sylvie : Qui dit sens dit direction. Quel sens je souhaite donner à ma vie ? Quelle direction dois-je prendre ? Il est important de se poser ces questions. Temps de réflexion nécessaire. Quand on a trouvé la bonne solution pour nous, alors sans hésitation, on prend ce chemin et on le suit toute notre vie. N’hésitez pas à prier. Le Seigneur vous aidera à faire le bon choix car lui seul sait ce qui est bon pour vous. Faites lui confiance. Il ne vous abandonnera jamais, il est là tout près de vous, il guide vos pas. Il vous aime, il veut le meilleur pour vous. Ne perdez jamais espoir, vivez dans l’espérance comme disait Saint Jean-Paul II. Priez, louez le Seigneur et vous trouverez le bon chemin pour votre vie et elle deviendra belle.

Sœur Marie-Benoît : Quelle est ta recette du bonheur ?

Sylvie : La prière, louer le Seigneur, la Vierge Marie. L’écoute musicale (peu importe laquelle, une musique qui nous fait du bien au cœur et nous donne le sourire). Le dimanche. Les dimanches sont essentiels pour moi car on se retrouve en famille par la présence d’un papa, d’une maman, d’un frère, d’une sœur, la joie d’être tatie, tonton. La joie d’aller à Lourdes et de me ressourcer à l’Abbaye du Rivet. Le sourire des jeunes handicapés dont je m’occupe.

Sœur Marie-Benoît : Quelle parole de sagesse ou autre, souhaites-tu partager à nos internautes ?

Sylvie : Que le Seigneur soit votre joie. Vivez dans l’Espérance. Dans l’épreuve, priez.