Vous êtes ici: Page d'accueil

Le mot de Mère Abbesse

Novembre… dernier mois de l’année liturgique qui s’ouvre par la lumineuse fête de la Toussaint. Fête de tous les saints, connus ou inconnus, fête du saint qui ne demande qu’à jaillir en nous… « Aujourd’hui l’univers met sa robe de gloire » chante une hymne pour cette solennité (Hymne C.f.c.). L’univers contemple ceux et celles qui sont entrés dans la gloire de Dieu et qui ont revêtus la robe de la sainteté, avec ses multiples facettes, ses multiples couleurs et lumières. Nous en sommes de cet univers qui contemple et qui met sa robe de gloire pour s’unir à ceux qui resplendissent comme des phares dans le ciel de nos vies. Ils sont nombreux, plus nombreux que nous le pensons ; ils sont vivants de cette vie même du Christ ressuscité. Avec lui, ils sont notre joie et notre espérance.
Les prophètes voient la pleine justice du Seigneur dans les cieux, les Apôtres sont appelés à juger toute la terre, les martyrs contemplent le corps ressuscité de Celui pour qui ils ont donné leur vie, les saints de toutes races, peuples et nations chantent leur joie, les pécheurs pardonnés prennent place à la table du banquet et la Mère, la Mère de Dieu règne pauvre et puissante. C’est la ronde des élus de Fra Angelico. C’est à cela que nous sommes invités, à entrer un jour dans ce cortège de vie éternelle, de joie éternelle, de sainteté. Et nous sommes invités, dès aujourd’hui à vivre de cette espérance, à la rayonner, à témoigner que nous pouvons être de ces élus par la grâce de Dieu, par une recherche incessante de sa vie, par un don de nous-mêmes sans retenue.
Commençons dès aujourd’hui, le saint qui demeure en nous ne demande qu’à jaillir, nous verrons que nous serons comblés bien au-delà de ce que nous pouvons imaginer.
Mère Marie Christine