Vous êtes ici: Jeunes Un texte pour prier

SAINT BERNARD DE CLAIRVAUX
L’humilité de la Vierge Marie


Si humble lorsqu’elle se considère elle-même, la Vierge Marie n’en est pas moins, lorsqu’il s’agit de croire à la promesse divine, magnanime.
Elle, pauvre servante, ne doute pas qu’elle a été choisie pour devenir la mère de l’Homme-Dieu.
Voilà ce qu’accomplit dans le cœur des élus le privilège de la grâce divine…
La magnanimité n’entraîne chez eux aucun orgueil, mais au contraire elle est en eux la source la plus efficace de l’humilité ; ils n’en sont que plus pénétrés de crainte et de gratitude envers le distributeur de tout don.
Réciproquement, l’humilité n’est pour eux l’occasion de se laisser aller à aucune pusillanimité : moins l’on présume de soi-même dans les petites choses, et plus, même dans les grandes, on se confie en la puissance de Dieu.

Sermon pour le dimanche dans l’octave de l’Assomption